Anne-Sophie Huven – Ergothérapeute

Publié le par Bernard Veys Germe Morbihan

Au niveau thérapeutique, avec mes petits loulous polyhandicapés, nous avons la chance d’aller faire des séances de prise en charge avec un poney. Nous nous rendons dans un centre équestre une fois par semaine. Les “résultats” sont impressionnants. Les enfants sont souriants, détendus. Ils nous montrent de magnifiques choses. Un petit loulou complètement hypotonique qui arrive à se redresser, une petite poupée qui tient seule sur le poney en souriant. 

Les objectifs sont variés avec cette activité : travailler le tonus postural, travailler la proprioception, travailler et éveiller les sens, favoriser les échanges avec l’animal ...

Quand on parle cheval, on pense aussi aux grandes institutions. Le Cadre Noir de Saumur, la Garde Républicaine, le Haras du Pin,... des lieux où le cheval est mis en avant, où le cheval est au centre de tous les évènements.

L’approche humaniste et la pyramide des besoins de Maslow :

1. besoin physiologique :

et oui, le cheval ça se mange.... le fait d’abattre des chevaux pour nourrir les hommes à quand même permis de “sauvegarder” certaines races (chevaux de trait entre autre) qui, par l’apparition des machines motorisées, aurait pu disparaitre.

2. besoin de sécurité :

Le besoin de communiquer, avec sa monture, mais aussi avec les autres cavaliers, ce groupe de “potes” qui fait le même sport que toi.

3. besoin d’appartenance, d’amour :

plus difficile à expliquer.... mais appartenir à la famille des cavaliers, à une famille qui partage ta passion.

4. besoin d’estime :

l’estime de soi et de sa monture. La confiance et le respect de soi et de sa monture, afin de faire un “couple” et de réaliser des prouesses ou juste se faire plaisir.

5. besoin d’accomplissement de soi :

arriver à augmenter sa performance technique et sportive, faire des concours, travailler des figures techniques de dressage.... aller toujours plus loin dans la technicité, se dépasser.... mais toujours accompagner par un “ami”....
 

Publié dans Avis d'experts

Commenter cet article