Cheval Magazine hors-série

Publié le par germe-morbihan

Ethologie et équitation


… Les chevaux changent d’attitude et de comportement en fonction de la personne qu’ils ont en face d’eux. Ils nous disent qui nous sommes…
Avec les chevaux, inutiles de rouler les mécaniques ! Ce qui importe c’est ce que l’on est ici, tout de suite. « Les chevaux nous vient de l’intérieur » dit Bartabas. …
« Les animaux domestiques sont bien souvent plus intelligents que leurs congénères sauvages, mais le prix de cette intelligence se paye en souffrances psychiques, névroses animales et maladies psychosomatiques qui n’existent pas en milieu naturel ». « Les animaux nous ont permis de mieux appréhender l’animalité qui reste en nous et de souligner aussi l’importance de la dimension humaine » Boris Cyrulnik, psychiatre, spécialiste en éthologie humaine.
« Comme la maladie qui est un message, lorsque le cheval manifeste un inconfort ou n’est pas obéissant, il faut se demander pourquoi. La plupart du temps on en arrive à la conclusion que le cavalier ou le propriétaire du cheval est énervé, indisponible. Même si l’on parait calme, le cheval sent nos tensions. D’ailleurs, il sent tout ! C’est ce qui lui permet dans la nature de rester en vie, de pouvoir tourner le dos au danger de brouter et de se sauver au moment opportun ». J’ai observé que souvent nous choisissons le cheval qui nous correspond ! Il faut le regarder avec tout son être et tous ses sens ! C’est très épanouissant pour nous et le cheval le ressent, dit Marie-Christine Favé.
… Le cheval est le reflet de notre inconscient, c’est un miroir, on ne se proclame pas chef, on est élu leader...

Cheval Magazine hors-série

Publié dans Témoignages

Commenter cet article