Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1 articles avec synthese

Synthèse de l’atelier animé par Patrick Massé

Publié le par Bernard Veys Germe Morbihan

Lors de l'atelier animé par Patrick Massé le 23 mai, 42 adhérents, anciens et animateurs Germe étaient présents.
Après avoir assisté aux explications de Patrick Massé concernant son approche des chevaux dans le cadre du dressage et aussi de la reprise en main de chevaux qualifiés de difficiles, nous nous sommes réunis en petits groupes afin d’évoquer ensemble les rapprochements que nous avons pu faire avec nos pratiques de management.
Ils sont les suivants :
- Profilage des chevaux :
Dans les contacts et le quotidien avec ses équipes, le manager doit trouver la corde sensible, le canal de communication de chacun, individuellement, pour favoriser l’interconnexion et agir efficacement
- Donner le cadre :
C’est au manager de donner le cadre et de fixer les règles de fonctionnement, même s’il les fixe avec ses équipes de manière participative, en accord avec les objectifs qu’il aura communiqués.
- Rapport dominant-dominé :
Sur le plan humain, nous parlerons plutôt de rapports d’autorité, mais celui-ci est nécessaire.
- Zone de confort, zone de challenge, zone d’inconfort :
Le travail structure mais la tension permanente use. Il est nécessaire de faire attention (exemple : on ne peut capter l’attention réelle et exiger la concentration durant plus de 20 minutes d’affilée)
- Le cheval seul dans son pré s’ennuie :
Attention de ne pas laisser un collaborateur travailler seul en permanence sans inter-action car cela peut le démotiver.
- Prendre le temps de vrais contacts, savoir rassurer et manifester sa reconnaissance
- Il y a des chevaux que l’on vouvoie et d’autres à qui il faut « botter les fesses »
Chaque individu est différent dans sa manière de faire et sa sensibilité, le manager doit en tenir compte dans ses réactions.
- Il y a des chevaux dangereux et fêlés avec lesquels rien ne sera possible :
Nous pouvons avoir affaire à des collaborateurs pervers avec lesquels aucune collaboration n’est possible et qu’aucune technique ne peut ramener à une manière saine de se conduire et de réagir. S’ils ont un comportement destructeur, il est préférable de s’en séparer.
- Complicité et finesse sont nécessaires avec les chevaux :
Nous devons nous attacher à pratiquer un vrai management de proximité
- Il faut avoir conscience que certaines choses tiennent de la communication non verbale et il est préférable d’y être attentif.
- En Mongolie comme en France, les chevaux répondent aux mêmes signes :
Soyons simples dans les codes que nous utilisons afin de ne pas les troubler et les dénaturer.

Apport extérieur : il faut incarner son intention car si nous ne sommes pas convaincus, nous ne serons pas convaincants (être clair et cohérent dans ses intentions).

 

Publié dans Synthèse

Partager cet article

Repost 0